photo © Vincent de Vos

Les Rencontres thématiques

Lire, questionner, agir sont les postulats de la proposition Portées-Portraits à destination du public scolaire.

SAISON 2018-2019

Cette année, en partenariat avec les Bibliothèques Communales et l’asbl Bibla Lire en classe, trois moments d’échange littéraire et social sont au programme :

• Ni tout noir, ni tout blanc

• L’Adolescence et les limites

• Je ne sais pas lire

Chaque question est abordée sous l’angle littéraire par le biais d’une lecture-spectacle en présence de son auteur avec lequel les étudiants ont un échange à l’issue de la représentation. Ensuite, en amont ou en aval, un approfondissement de la question traitée que ce soit par la projection d’un film, une rencontre ou un atelier philo. Il y aura aussi à chaque rencontre et une promenade thématique proposée dans la bibliothèque.

Information pratique :

Participation (pour les deux activités) : 5 € par élève.

Ni tout noir, ni tout blanc

Vendredi 19 octobre à 08h30

Projection du film : 12 years a slave de Steve McQueen à la Bibliothèque Sésame

1841. Solomon Northup est un jeune noir libre qui vit dans l'État de New York, avec sa femme et ses deux enfants. Il gagne sa vie comme charpentier et violoniste. Un soir, il est enlevé et vendu comme esclave dans le sud du pays, sous le nom de Platt. . Sa vie d’homme libre n’est alors plus qu’un lointain souvenir remplacé par les coups de fouets, les humiliations, et le travail dans les plantations de cannes et de coton pendant 12 longues années en Louisiane. Il changera de maîtres plusieurs fois, subira les pires souffrances physiques et psychologiques, devra faire preuve de beaucoup d’intelligence et de courage pour rester en vie mais ne perdra jamais l’espoir de retrouver sa liberté . Solomon Northup n’est pas seulement cet esclave victime de la barbarie, de la lâcheté, et de la folie de riches propriétaires du Sud des Etats-Unis, mais il devient le symbole de toutes les atrocités présentes et passées faites par l’homme sur l’homme au nom d’une idéologie, d’une religion ou d’un pouvoir.

12 years a slave est une adaptation cinématographique d’un roman autobiographique de Solomon Northup paru en 1853.  

Durée : 2 heures

Lundi 22 octobre à 13h30,

Wilfried N’Sondé, Une mer, deux océans, trois continents

Lecture-spectacle à la Maison Autrique

Il s’appelle Nsaku Ne Vunda, il est né vers 1583 sur les rives du fleuve Kongo. Orphelin élevé dans le respect des ancêtres et des traditions, il est éduqué par les missionnaires. Baptisé Dom Antonio Manuel le jour de son ordination, le voici, au tout début du XVIIe siècle, chargé par le roi des Bakongos de devenir son ambassadeur auprès du pape au Vatican. En faisant ses adieux à son Kongo natal, le jeune prêtre ignore que le long voyage censé le mener à Rome va passer par le Nouveau Monde, et que le bateau sur lequel il s’apprête à embarquer est chargé d’esclaves…

Roman d’aventures et récit de formation, Un océan, deux mers, trois continents plonge ce personage méconnu de l’Histoire, veritable Candide africain armé d’une inépuisable compassion, dans une série de péripéties qui vont mettre à mal sa foi en Dieu et en l’homme.

Suivi d’une rencontre avec l’auteur:

Wilfried N'Sondé est né en 1968 à Brazzaville, émigré en France à l’âge de cinq ans, il fait des études de sciences politiques à Paris avant de partir vivre à Berlin où il reste vingt-cinq ans. Il habite désormais à Paris. En 2016 il enseigne la littérature à l'université de Berne en tant que professeur invité. Chanteur et compositeur, il se produit régulièrement en duo avec son frère Serge N'Sondé en France et en Allemagne. Son premier roman Le Cœur des enfants léopards a réçu le prix des Cinq continents de la francophonie et le Prix Senghor de la création littéraire en 2007. Il publie son oeuvre aux éditions Actes Sud, et ses romans sont traduits aux États-Unis et en Italie.

Avec Un océan, deux mers, trois continents, tout d’ardeur poétique et de sincérité généreuse, Wilfried N’Sondé signe un ébourriffant plaidoyer pour la tolérance qui exalte les nécessaires vertus de l’égalité, de la fraternité et de l’espérance.

Lecture, Samuel Padolu
Instrument, en cours de distribution
Mise en voix, Geneviève Damas

Durée : 2 heures

Cours concernés : français, histoire, géographie, religion, philosophie

L’adolescence et les limites

Lundi 04 février à 13h30

Lize Spit, Débâcle

Lecture-spectacle à la Maison Autrique

À Bovenmeer, un petit village flamand, seuls trois bébés sont nés en 1988: Laurens, Pim et Eva. Enfants, ils sont inséparables, mais à l’adolescence leurs rapports, insidieusement, se fissurent. Un été de canicule, les deux garçons conçoivent un plan: faire se déshabiller devant eux, et plus si possible, les plus jolies filles du village. Pour cela, ils imaginent un stratagème: la candidate devra résoudre une énigme en posant des questions; à chaque erreur, il lui faudra enlever un vêtement. Eva doit fournir l’énigme et servir d’arbitre si elle veut rester dans la bande. Elle accepte, sans savoir encore que cet “été meurtrier” la marquera à jamais. Treize ans plus tard, devenue adulte, Eva retourne pour la première fois dans son village natal. Cette fois, c’est elle qui a un plan…

Lize Spit est une jeune romancière de trente ans. Originaire d'un petit village de la région d'Anvers, elle vit aujourd'hui à Bruxelles où elle écrit et enseigne l'écriture de scénario. Son premier roman, Het smelt, fut un véritable coup de tonnerre dans le paysage littéraire aux Pays-Bas et en Belgique. Publié en français chez Actes Sud sous le titre Débâcle, elle y décrit avec minutie et sensibilité la vie quotidienne dans un lieu reculé, une amitié à la dérive, l'ennui, la solitude, la cruauté de l'adolescence, la vengeance... Débâcle est un roman choc, servi par une écriture hyperréaliste et intransigeante. Une expérience de lecture inoubliable

Lecture, Geneviève Damas
Mise en voix, en cours de distribution

Durée : 1 heures

Vendredi 15 février à 08h30

Café-philo à la Bibliothèque Sésame

L’adolescence, cette période de mutation plus ou moins longue et complexe, entre l’enfance et l’âge adulte, est un cap souvent délicat à passer pour bien des adolescents. Ils doivent affronter des changements, parfois même des ruptures brutales, des transformations évidentes qui affectent aussi bien le corps que la relation à soi et aux autres, aussi bien les comportements les plus apparents que la personnalité profonde. Ce développement irréversible, radical, a toujours été source d’une formidable potentialité, mais aussi d’une véritable difficulté pour ceux qui le traversent. Ce nouvel apprentissage implique de se confronter au doute et à l’incertitude, de rencontrer des règles et des limites. Mais apprendre, c’est aussi désirer, aller au-delà de ce qui est donné, c’est oser, s’autoriser, donc en quelque sorte transgresser. Mais quelles sont les limites que l’adolescent peut transgresser sans se mettre en danger ? Cette question cruciale au moment mérite bien un moment de réflexion.

Durée : 2 heures 30

Cours concernés : français, néerlandais, philosophie.

Je ne sais pas lire

Lundi 29 avril à 13h30

Sébastien Ministru, Apprendre à lire

Lecture-spectacle à la Maison Autrique

Antoine est directeur de presse, il forme un couple repus et cosy avec Alex, artiste peintre. Avec le temps, le duo est devenu fraternel, platonique. Antoine assouvit ses pulsions auprès de prostitués avec lesquels, la plupart du temps il n’échange rein d’autre que du sexe brut. Tandis que le groupe de presse pour lequel il travaille impose des restructurations, Alex, autoproclamé « fainéant de l’ambition », vit un autre combat, celui d’un rapprochement avec son père, méditerranéen en diable. Un homme de 80 ans, brut de décoffrage avec lequel les relations n’ont pas toujours été idylliques. . Le paternel, analphabète, s’est mis en tête d’apprendre à lire avant de mourir. Il trouvera par le biais de la lecture par un jeune escort boy, une ouverture sur ce monde lettré qui est aussi celui du fils sacré.

Suivi d’une rencontre avec l’auteur:

Sébastien Ministru est né en 1961, on le connait déjà comme journaliste littéraire, chroniqueur radio insatiable, rédacteur en chef adjoint du magazine Télé-Moustique, qu'il rejoint dès 1984 alors qu'il est encore étudiant. Mais Sébastien Minustru est par ailleurs auteur de pièces de théâtre (Cendrillon, ce macho! Les Pétasses,…). Il collabore à plusieurs reprises avec Laurence Bibot et a reçu le prix Ex-libris en 2002, récompensant le meilleur journaliste littéraire.
Pour son premier roman Apprendre à lire, Sébastien Ministru livre un récit d’initiation filiale, le rapprochement entre un fils, cadre homo, et son père, sarde, au machisme d’un autre siècle.

Lecture, en cours de distribution
Mise en voix, Sandrine Bonjean

Durée : 2 heures

Vendredi 26 avril à 9h

Rencontre à la Bibliothèque Sésame en partenariat avec Lire et écrire

Dans notre société, 1 adultes sur 10 ne savent ni lire ni écrire. Qu’est-ce que cela révèle de notre monde alors que la lecture est un droit fondamental pour tous ? Son accès ne devrait pas être un “droit réservé” à quelques- uns mais au contraire une “chance pour tous”. Les bienfaits de la lecture ne sont plus à démontrer. Outre que la lecture permet l’apprentissage de la langue, favorise l’expression orale, améliore l’écrit, … elle est également un vecteur d’enrichissement personnel inépuisable, un moyen d’insertion dans la vie sociale, citoyenne et culturelle.
Après un temps d’échanges sur les diverses expériences vécues, des pistes et des outils de réflexion seront proposés afin de remettre la lecture et surtout le plaisir de lire au centre de son identité et de la société. Une animation sur la réalité de l’apprentissage de la lecture en Fédération Wallonie-Bruxelles pour un public d’adulte.

Durée : 2 heures

Cours concernés : français, religion, philosophie