photo

La Compagnie Albertine

Lié qu'il était à toutes les saisons,
pour que je perdisse le souvenir d'Albertine,
il aurait fallu que je les oubliasse toutes,
quitte à recommencer à les connaître,
comme un vieillard frappé d'hémiplégie et qui rapprend à lire ;
il aurait fallu que je renonçasse à tout l'univers.

Marcel Proust, Albertine disparue, in La Recherche du temps perdu, p.85

La compagnie Albertine, opérateur culturel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, naît en 1998. Elle se consacre principalement à la création théâtrale, à la promotion de la littérature francophone ainsi qu’à diverses activités de formation (jeu, écriture) en cultivant un regard citoyen sur le monde d’aujourd’hui.  Elle est installée à Schaerbeek depuis l’année 2000.

La démarche artistique de la compagnie privilégie la création d’œuvres théâtrales contemporaines soit créées au sein de la compagnie (textes de Geneviève Damas pour la plupart édités) soit extérieures à elle (comme des textes de Patrick Lerch ou d’Isabelle Hubert).  Ses réalisations sont diffusées aussi bien à Bruxelles (Théâtre Le Public, Montagne Magique, Centres Culturels) qu’en Wallonie (Festival Royal de Théâtre de Spa, Atelier-Théâtre Jean Vilar, Centres Culturels…) ou à l’étranger (Théâtres et Scènes Nationales parmi lesquelles Les Tréteaux de Haute Alsace à Mulhouse, Le Centre Culturel Transfrontalier La Virgule à Tourcoing,  La Grange de Dorigny à Lausanne,  Le Plessis Théâtre à Tours).

La compagnie s’attache à explorer et promouvoir la littérature francophone via son cycle annuel de lectures-spectacles Portées-Portraits (à la Maison Autrique, Schaerbeek, depuis septembre 2012), mise en lecture et en musique d’œuvres principalement romanesques et la rencontre avec les auteurs qui leur ont donné le jour.  Depuis 2011, elle propose un programme bilingue français/néerlandais. Ces lectures se doublent parfois de créations radiophoniques (comme c’est le cas pour La leçon de chant de François Emmanuel). Parmi les auteurs contemporains ainsi mis en avant : Henry Bauchau, Philippe Blasband, François Emmanuel, Sylvie Germain, Maylis de Kerangal, Emmanuel Carrère, Guy Goffette, Thomas Gunzig, Tom Lanoye, Ariane Lefort, Pierre Mertens, David Van Reybrouck, Gaétan Soucy, Caroline Lamarche…

L’asbl mène un travail de sensibilisation et d’ouverture aux pratiques artistiques en milieu scolaire avec des enfants et des adolescents en région bruxelloise mais aussi en Wallonie que ce soit par le biais d’un travail théâtral ou d’écriture.

Les publics d’Albertine sont mixtes : publics dits « précarisés » (réfugiés, CPAS, écoles à encadrement différencié et renforcé) et d’autres plus sécurisés (Facultés universitaires, hautes écoles et écoles dites « privilégiées). Ce que nous pratiquons souvent est la rencontre dite des extrêmes où nous aimons susciter des partenariats entre écoles de divers réseaux (écoles de l’enseignement communal, de la Communauté française, catholique : écoles à encadrement différencié et renforcé ; écoles d’ici et d’ailleurs comme le partenariat entre le Collège Saint-Dominique, école  schaerbeekoise et l’école Hamdalaye de Conakry en Guinée, par exemple).

La Compagnie Albertine est animée par Geneviève Damas, auteur, metteur en scène, comédienne et formatrice.